add share buttons
sam. Oct 16th, 2021

LEPAYSDOGON.net

les diaments de l'info

Les solutions au conflit se suivent mais les doses prescrites par les medecins « mediateurs » ne seraient pas suffisant pour guerrir le mal

1 min read

Au pays dogon, les solutions au conflit se suivent mais les doses prescrites par les medecins « mediateurs » ne seraient pas suffisant pour guerrir le mal. Par exemple, ce soir, 03 sept 2108, une source locale nous faisait etat d’échange de tires entre la population de Banai et des hommes armés dans la commune de Mondoro. Rappellons que 48 h avant, un jeune charretier a sauté sur une mine entre ce village et Mondoro. Tout cela se produit juste quelques jours après un accord entre chefs de village dogons et peulhs. La question est celle-ci. Les chefs de villages maitrisent-ils les hommes de terrain? Si oui, il y a lieu que la population le sente dans sa chaire et dans son âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.