add share buttons
mer. Juin 16th, 2021

LEPAYSDOGON.net

les diaments de l'info

Pays Dogon / Bankass: Désormais, les femmes sont battues si elles ne portent pas le hidjab et il est demandé aux hommes de faire sortir les enfants pour accueillir l’armée et la chasser.

2 min read

Le vendredi 21 mai 2021, les islamistes radicaux sont arrivés dans le village de Ouonkoro pour la prière de vendredi. A leur entrée dans la mosquée, une grande partie des fidèles ont déserté le lieu de culte par peur. Après la prière, les visiteurs du jour ont regroupé les femmes du village avant de chicoter copieusement celles qui n’étaient pas habillées en style musulman. Selon une source locale, plusieurs femmes ont été grièvement blessées.

A Ounkoro, la population est meurtrie car l’Etat a fait le choix de les abandonner aux mains des islamistes radicaux qui règnent en maitre absolu dans la localité après le retrait du seul camp militaire de la zone qui était basé à Sokoura. Avant de quitter la zone, les islamistes radicaux ont laissé des recommandations : « Vous les hommes, que chaque fois que l’armée viendra chez vous, faites sortir les femmes et les enfants pour les chasser. Si vous ne le faites pas, il sera mieux pour eux de partir avec l’armée sinon vous serez punis »

L’équation islamiste est celle qui empêche aujourd’hui les populations de Bankass à revivre l’entente et la réconciliation véritable. Appuyés par les complices locaux, les nouveaux maitres des lieux ont infiltré toutes les sphères de la société et comptent en profiter pour mettre en œuvre, étape par étape, leur plan d’application de leurs lois.

www.lepaysdogon.net/Bankass

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.