add share buttons
mer. Juin 16th, 2021

LEPAYSDOGON.net

les diaments de l'info

CÔTÉ DIVOIRE: Un exemple de dialogue interreligieux où les communautés religieuses assistent les unes aux fêtes des autres pour montrer que la différence de religion ne saurait être un mur entre les humains.

2 min read

Lors des fêtes l’Aid el fitr et l’Aid el Ada, les fidèles chrétiens assistent aux cultes musulmans et ces derniers en font de mêmes lors des grandes fêtes chrétiennes.de Noel et Pâques. C’est une longue tradition qui remonte au temps coloniaux selon un patriarche baoulé et chrétien que lepaysdogon.net a pu interroger.Tradition respectée cette année car lors de la fête de ramadan célébrée ce 12 Mai 2021, toutes les églises chrétiennes ont dépêchés des représentants qui ont pris part à la prière dans les lieux de prières musulmanes. Pour l’occasion, juste à côté des long rangs constitués par les fidèles musulmans, une place spéciale est réservée aux personnes d’autres religions venues les accompagner et devant lesquelles toute la prière est faite.Dès que les religieux musulmans finissent leurs actes de dévotion, l’imam et son clergé se dirigent vers leurs invités afin de les remercier et faire ensemble des bénédictions pour toutes les communautés religieuses du pays ainsi que pour la nation.La même chose est réalisée lors des fêtes chrétiennes où les mosquées dépêchent des représentants dans les églises.Cette façon de faire est un signal fort que les dignitaires religieux de tout bord envoient envers les populations pour que celles-ci, bien que pratiquant différentes religions, cultivent la coexistence pacifique dans leur relation de tous les jours.

Ouatt Abehi

www.lepaysdogon.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.